Senonches (28)

Une soirée de novembre, le soleil est déjà bas sur l’horizon. Le froid s’annonce plus mordant avec la disparition de l’astre et le brouillard qui s’installe doucement. Étant dans la frange encore légale pour voler (notion de nuit aéronautique), j’attrape le drone, me cale au fond du jardin et décolle.
Et là, visions magique des nappes de brouillard envahissant le paysage urbain mais surtout de ces couleurs si vives et diverses du soleil qui se couche.